TRAVEL

ROAD TRIP AU NICARAGUA

AVRIL 2018 – NICARAGUA

La première question qu’on pourrait se poser serait pourquoi le NICARAGUA ? Mais c’est où ? Le Nicaragua est un petit pays qui se situe en Amérique Latine, entre le Costa Rica et le Honduras.
Le Nicaragua est pour moi mon premier road trip en sac à dos, seule ou presque. Je finissais un boulot pour en recommencer un autre, j’avais quelques semaines devant moi, alors je me suis dit pourquoi pas. Je n’avais pas envie de partir seule, mais en avril peu de personne était disponible. Je me suis tourné vers le groupes de co-voyageurs, c’est là que je suis tombée sur une fille qui voulait elle aussi aller en Amérique du Sud. Hésitation entre Cuba et Le Costa Rica, moins d’un mois avant le départ, il fallait faire un choix. Cuba demandait des papiers qu’il fallait obtenir bien à l’avance, le Costa Rica ressemble fortement au Nicaragua sauf qu’il est plus connu, plus touristique et donc plus cher. Je n’aime pas faire comme tout le monde.

Voila maintenant vous savez tout, où presque.
C’est parti, le Nicaragua est voté, place à la préparation, place au départ.

J’ai préféré établir un planning bien précis des villes principales à visiter. A noté que le Nicaragua se visite pour le moment on longueur à l’Ouest car les routes vers l’Est ne sont pas encore développées.

STEP 1 : LA CAPITALE
Pour une journée et heureusement. A mon arrivée à l’aéroport de Managua (je vous conseille de retirer des sous directement au distributeur de l’aéroport car les banques acceptant l’euro se font rares) et après beaucoup, beaucoup d’heures d’avion, je n’avais pas envie de prendre le bus pour me rendre directement sur l’île Ometepe. J’ai donc trouvé l’auberge Pachamama pour passer ma première nuit. Managua est donc la capitale du Nicaragua, c’est une ville dans les terres où la chaleur nous écrase. La première nuit a été horrible d’ailleurs. C’est aussi une ville très polluée et pas jolie, pour moi il n’y a rien à voir là-bas. Il faut être de passage.

STEP 2 : ÎLE OMETEPE

Le lieu que je voulais sans doute le plus visiter, donc ni une ni deux, nous avons trouvé un bus près de la gare de Managua. Les bus typiques, je vous les conseille fortement car c’est du discount (environ 1$) et si vous voulez être dans le 100% local vous serez servi. Le bus passe par de nombreux décor, on s’arrête à plusieurs reprises pour prendre des écoliers, qui se retrouvent debout. En 2h, je suis arrivée à San Juan, j’ai ensuite pris un taxi jusqu’au port pour me rendre au ferry ou la lancha (moins cher et plus typique). L’accès à l’île est payant, le ferry quant à lui nous dépose à Moyogalpa. Puis à l’aide d’un tuk tuk, j’ai pu me rendre à mon auberge The Landing Hostel (je ne l’a recommande pas du tout, tout est payant, le lit est affreux).

Pour la petite histoire, l’île est sur l’un des plus grands lacs du monde qui abrite deux volcans dont le volcan actif Concepción. Si vous aimez la randonné, je vous conseille d’y aller le vue est magnifique. Mais attention de bien choisir son jour, car après quelques heures de marches vous pouvez arriver au dessus des nuages.

Sur cette île, pour se déplacer vous avez donc les tuk tuk, quelques taxis, des quads et des motos. Pour visiter l’île, j’ai loué un quad car j’adore ça et très pratique pour se déplacer à travers des chemins sinueux. Le tour de l’île se fait en quelques heures, je me suis dans un premier temps arrêté sur la plus belle plage Santa Cruz, seule. C’est d’ailleurs ma photo de page d’accueil du blog. L’eau est vraiment très bonne !

Ensuite, j’ai voulu voir un lieu qui pour moi était assez unique. L’Ojo des agua, une source d’eau d’origine volcanique bourrée de minéraux et aménagée comme une piscine naturelle.
L’entrée est de 75 cordobas (2€). Je vous le conseille fortement !

STEP 3 : SAN JUAN DEL SUR

Située en bord de pacifique, on l’appelle la petite californie. On y trouve énormément d’américains et de canadiens. C’est une architecture complètement différente et une ambiance très festive. Si on aime les Sunday Funday : aller d’auberge en auberge du matin au soir pour picoler et faire la fête, c’est le bon endroit.

J’ai personnellement adoré cet endroit très chill, on y mange bien, les bars en bord de plage sont plutôt sympas, il y a aussi des plages splendides à proximité. J’ai séjourné dans l’auberge Surfing Donkey, qui était selon moi très correcte avec un super petit-déjeuner servi tous les matins avec pancakes et fruits.

A San Juan del Sur, on peut voir la statue de Jésus qui surplombe la baie, je conseille fortement de partir assez tôt et de grimper tout en faut de la montagne près du Christ afin de prendre les photos de cette vue et de voir le couché du soleil. Je n’ai pas réussi à y accéder à temps tout en haut car les portes ferment tôt donc attention.

J’ai pu faire la rencontre d’un français qui avait monté un petit resto et qui proposait aussi des services touristiques. Me voilà parti pour une journée en jeep à Playa Hermosa, une des plus belles plages du coin.

STEP 4 : GRANADA

Un peu de culture, et de civilisation. Le bus me dépose au pied du marché très très typique de GRANADA, on y trouve des stands de viande et de poisson qui « pendouille », énormément de fruits et toutes sortes de babioles. Le marché intérieur n’a rien a envié aux français, il est Dé-pay-sant.. L’auberge De Boca en Boca est situé dans le centre ville dans un coin assez prospère. Granada est connue pour son architecture et ses bâtiments colorés, sa proximité avec le lac Nicaragua. Juste à côté on peut visiter Masaya, c’est ici que l’on trouve le volcan encore en éruption. Se rendre au couché du soleil est juste splendide. A savoir que l’auberge proposait différentes activités au alentour à des prix très bas, donc pour pas m’embêter j’ai visité tous les lieux de cette manière. 

J’ai passé une journée à la Laguna de Apoyo (le lagon Apoyo), c’est quelque chose à faire selon moi, et ça permet de chiller un peu. J’en avais besoin car le séjour était assez chronométré et se poser fait du bien. Le paysage est splendide, l’eau est bonne, on peut prendre un canoë et naviguer le long de la lagune. 

La dernière visite près de Granada a été la balade en canoë aux Isletas. 65 petites îles dispersées autour de la péninsule d’Asese. J’ai pu voir des animaux traverser le lac mais et j’ai eu l’occasion de donner des bananes à des singes sauvages sur l’île aux singes. Une expérience au plus près de la nature !

Mon aventure à partir de la visite de la ville de Granada a été boulversée par les différentes manifestations qu’à subit le pays pendant cette période. A 16h les jeunes se réunissaient pour se tirer dessus, on avait l’interdiction de sortir de l’auberge.. Je devais rejoindre coûte que coûte Las Penitas, je n’ai pas pu visiter la ville de Leon, qui a été énormément détruite, les nicaraguayen n’y vont pas de main morte, ils détruisent leur patrimoine. Ces manif étaient dues au gouvernement qui a tenté de supprimer la sécu et les retraite. le pays s’est donc révolté. 

STEP 5 : LAS PENITAS

Dernière étape de ce trip, le meilleur pour la fin comme on dit. Il y avait l’auberge Mano o Mano dans ce coin que je voulais absolument tester. Un lieu écolo entièrement fait de bois sur la plage. Je dormais sur un lit en bambou a deux pas de la plage. 

J’avais prévu de dormir à cet endroit et passer une journée à Leon non loin de là. Avec les manifestations, les touristes avaient interdiction de s’y rendre. D’ailleurs la première nuit, les locaux ont pensé que des assaillants se rendaient jusqu’à las penitas et ils nous ont demandé de rester dans le noir dans l’auberge quelques heures. ils sont ensuite parti nous protéger avec des machettes et ont réussi à leur faire rebrousser chemin. A savoir que le Nicaragua est l’un des pays les plus sécurisé d’Amérique latine, cependant ils se sont révoltés à leur manière ne supportant plus l’emprise du gouvernement. 

A las penitas, j’ai pu profiter du pacifique sur une plage avec très peu de monde en pleine nature. C’était vraiment l’instant repos. En étant en bord de mer, j’ai mangé dans des « restaurants » typiques qui pêchaient le poisson. Je ai rarement aussi bien mangé pour 1$. 

Pour finir, j’ai vécu une expérience géniale, je ne regrette pas malgré les péripéties des derniers jour d’avoir visiter ce pays. Des paysages bien différents des uns des autres. 

Hâte de vous parler de ma prochaine destination. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *